Livraison gratuite sur tout le site dès 100€ !
toute l'année et même sur les commandes Préma express !

La manufacture de layette est née il y a plus de 40 ans, au pied des Pyrénées.

Alors que l’industrie du textile vient d'être frappée par une première crise qui verra la disparition des grands groupes textile français, Monsieur Gizard, ingénieur programmeur, décide de revenir au pays pour créer une manufacture qui tricotera pour les bébés. 

 Ses créations, adaptées au trousseau du nouveau né, rencontrent très vite le succès…et la manufacture se développe.

 A la deuxième crise du textile français, liée à la levée des quotas asiatiques, les prix d'achat des vêtements tricotés chutent. Les distributeurs obtiennent l'autorisation d'importer d’Asie toutes les quantités voulues, alors même que les conditions de travail, de protection sociale et de normes environnementales sont si faibles qu'elles rendent la concurrence peu loyale. 

90% des tricoteurs qui avaient surmonté la première crise des années 70 font alors faillite dans les années 90.

La manufacture de layette prend un nouveau tournant : proposer des prix « acceptables » dans les nouvelles conditions de marché en conservant le tricotage en France mais en externalisant une majeure partie de la coupe et de la confection en Tunisie. Plutôt que faire faillite, sauver ce qui peut être sauvé : le tricotage en France qui perdure aujourd’hui.

En 2016, nous reprenons la manufacture, en sérieuse perte de vitesse, son dirigeant souhaitant partir à la retraite. Arnaud est très motivé par une aventure industrielle en France et Karine, en tant que petite fille du dernier Président du groupe Textile Tiberghien Frères (disparu dans les années 70), a envie de reprendre le flambeau familial, passé de génération en génération.

L'équipe de Pau

Alors qu’il ne reste presque plus de manufactures de tricot en France et que plusieurs faillites par an sont encore prononcées, nous avons tous les deux envie de nous battre pour trouver un  business model qui fonctionne afin que l’on continue à tricoter en France….Selon nous, il n’y a aucune raison de faire tourner des métiers à tricoter ailleurs qu’en France : les machines coutent le même prix en France qu’ailleurs et l’électricité est plutôt compétitive chez nous. C’est avec beaucoup d’énergie et de fierté, que nous nous lançons dans une aventure un peu à contre-courant, mais soutenus par toute l’équipe de la manufacture. Et ça marche !!! En progression de plus de 15 % par an, la manufacture de layette a retrouvé sa rentabilité et nous envisageons l’avenir sereinement.

Nous avons développé la marque « la manufacture de layette », disponible aujourd’hui dans plus de 2000 points de vente en France. Nous présentons sur ce site l’intégralité de nos collections. Certaines pièces sont issues des catalogues des premières années de la manufacture avec quelques brassières iconiques, d’autres sont adaptées au goût du jour. Chacune est pensée pour accueillir le nouveau né, les formes et les matières sont choisies avec soin, utilisant toute l’expérience de la layette tricotée acquise au cours des 40 dernières années…Toutes les pièces sont tricotées dans notre atelier, puis montées en Tunisie, chez notre partenaire historique. Une partie de la confection est réalisée dans notre atelier où 5 couturières nous permettent de répondre très rapidement à une commande urgente ou à la personnalisation d’articles 

Notre atelier sait aussi mettre en avant son savoir-faire pour réaliser des collections Made in France.

Nous avons également pensé aussi aux grands frères, aux grandes soeurs, aux mamans et aux papas en développant une petite gamme d’accessoires que nous tricotons à la Manufacture de Tricots Jean Ruiz (une autre manufacture de tricot en difficulté que nous avons repris en 2018 à Roanne…et oui on ne nous arrête plus !!). Ces produits sont 100% made in France puisqu’ils ne nécessitent ni coupe ni confection.

En achetant un produit de la manufacture de layette, vous achetez un produit tricoté avec soin par Fred, Sylvana, Marie-Pierre, Nelly, Annick, Lolli, Martine, Angèle, Nadine, Florence, Manu, Christine, Chystelle, Hacen, Olivier, Thérèse et Martine, à Pau ou à Roanne.

En partageant nos posts sur les réseaux sociaux, en publiant vos photos, en parlant de nous, vous aussi, à votre tour, vous rejoignez notre combat et vous aidez à prouver qu’on peut, qu’on doit, encore aujourd’hui, tricoter en France.

Alors merci à vous et vive le Tricot Français !

Karine Renouil-Tiberghien et Arnaud de Belabre.

La Manufacture de Layette